L'objectif en balade

Paysages féeriques d’Islande : Geysir

Voilà enfin un nom islandais pas trop difficile à prononcer. Et si celui-ci nous semble si familier, c’est tout simplement parce que le mot francophone “geyser” vient justement du site de Geysir.
C’est donc ce geyser islandais (le plus grand du pays) qui a donné son nom à l’ensemble de ses semblables du monde entier.

Malheureusement, Geysir est désormais inactif et aucune activité n’a été observée depuis plusieurs années.
Mais alors, si Geysir ne se manifeste plus, qui peut donc bien figurer sur les photos de cet article ? C’est Strokkur bien sûr !

Situé juste à côté de la vasque désespérément vide de Geysir, Strokkur jaillit toutes les cinq à dix minutes, pour le plus grand plaisir des nombreux visiteurs agglutinés derrière la cordelette de sécurité.
Il faut être attentif car tout va très vite et on ne sait jamais quand le geyser va se manifester. Et il suffit que l’on discute avec son voisin pour manquer le début du spectacle (expérience faite à de nombreuses reprises).

Si Geysir propulsait de l’eau chaude à 80 mètres environ, son petit frère Strokkur lui, atteint une hauteur moyenne de 20 mètres.
Mais croyez-moi, c’est déjà très impressionnant……

Nous nous sommes également rendus sur le site de Geysir entre minuit et deux heures du matin, pour essayer de prendre des photos du geyser devant des aurores boréales. Malheureusement, une fois arrivés sur place, les aurores n’étaient plus visibles (voir mon article sur les aurores boréales).
Du coup, afin de ne pas avoir fait de la route pour rien, nous avons éclairé l’arrière du geyser et réalisé quelques clichés de Strokkur dans la nuit étoilée…

Ajouter un commentaire

Les voyages à l’heure du COVID-19

Après le Canada en 2018 et l’Islande en 2020, j’ai déjà quelques idées pour de futurs voyages en solo.
Mais l’arrivée du COVID-19 change quelque peu la donne et les projets doivent être remodelés.

Mon Road Trip à travers la Nouvelle-Zélande, initialement prévu pour 2021-2022, sera reporté à 2024 si tout va bien…

En attendant, d’autres voyages plus courts et moins éloignés vont peut-être voir le jour pour ces prochaines années.

Mais pour l’heure, il faut attendre de voir comment la situation sanitaire évolue d’ici-là…

Les derniers commentaires