L'objectif en balade

Au cœur des chutes du Rhin

En route pour les vacances d’été en direction de l’Allemagne, nous avons fait une halte avant de passer la frontière, afin d’admirer les plus grandes chutes d’eau d’Europe : les chutes du Rhin.

Après avoir eu la chance d’observer les chutes du Niagara l’automne dernier, je dois bien avouer que je ne pensais pas être très impressionné par les chutes du Rhin. Eh bien, que nenni !
Certes, elles sont moins hautes et bien moins larges que leurs cousines américano-canadiennes, mais l’effet est tout aussi garanti. Surtout grâce aux différents bateaux qui permettent de s’y rendre si près, qu’il est impossible d’en revenir totalement sec…

D’une hauteur de 23 mètres pour 150 mètres de large, elles ont un débit moyen de 600 m3 par seconde en été contre 250 m3 par seconde en hiver.
Sous les chutes, une station de pompage extrait une partie de l’eau pour en faire des produits consommables tels que bière ou eau gazeuse. Ayant goûté cette dernière, il faut bien avouer que ce n’est de loin pas la meilleure eau que j’aie pu déguster ! Mais pour celles et ceux que la saveur de vase n’incommode pas, cette eau sera parfaite.

Plusieurs circuits en bateau sont proposés aux visiteurs. Du simple trajet reliant une rive à l’autre, jusqu’à la croisière multilingue, de nombreuses variantes sont disponibles, en fonction des envies et des finances de chacun. Toutes les informations sur ces différents circuits sont disponibles sur le site internet des chutes.

Voici, en vrac, quelques-unes des photos que j’ai prises lors de cette belle journée de découverte :

Ajouter un commentaire

Les voyages à l’heure du COVID-19

Après le Canada en 2018 et l’Islande en 2020, j’ai déjà quelques idées pour de futurs voyages en solo.
Mais l’arrivée du COVID-19 change quelque peu la donne et les projets doivent être remodelés.

Mon Road Trip à travers la Nouvelle-Zélande, initialement prévu pour 2021-2022, sera reporté à 2024 si tout va bien…

En attendant, d’autres voyages plus courts et moins éloignés vont peut-être voir le jour pour ces prochaines années.

Mais pour l’heure, il faut attendre de voir comment la situation sanitaire évolue d’ici-là…

Les derniers commentaires