Au pied des Gastlosen

Profitant d’une belle journée ensoleillée, nous nous sommes rendus dans la région des Gastlosen, pour entreprendre une petite randonnée en montagne.

L’ensemble de cette chaîne montagneuse est généralement appelé Gastlosen à tort, car il est en fait composé de deux massifs rocheux distincts. Les Gastlosen, bien évidemment, et les Sattels. Un abus de langage qui s’étend même jusqu’à l’office du tourisme, puisque le sentier qui fait le tour complet des deux massifs a été baptisé… Gastlosentour.

Ce n’est peut-être qu’un détail, mais je trouvais important de le mentionner. Voici d’ailleurs la carte de la région pour y voir un peu plus clair…

Randonnées autour des Gastlosen

Pour commencer, nous nous sommes rendus à Jaun, où nous avons pris le télésiège “Gastlosen-Express” jusqu’à Musersbergli (en noir sur la carte).

De là, nous nous sommes engagés par la droite sur le Gastlosentour (en rouge sur la carte). Bien sûr, avec deux enfants de 8 et 11 ans nous n’avons pas fait le tour complet, car il serait trop long et difficile.
Notre but était d’atteindre le Chalet du Soldat (Soldatenhaus en allemand) pour y prendre un repas bien mérité. Il faut compter environ 1h30 pour effectuer la balade. Enfin, quand je dis “balade”, on est loin de la promenade de santé. Rien d’impossible, certes, mais le dénivelé se fait sentir en permanence et les derniers mètres avant d’atteindre la buvette sont les plus pénibles.

Le chemin serpente tantôt dans la forêt, entre les racines et les cailloux, où l’on peut apprécier l’ombre et la fraîcheur ; puis traverse les pâturages, en plein soleil tout du long. Parfois, le sentier agréable se voit recouvert de pavés et de béton, rendant la marche beaucoup plus dure.

Le repas au Chalet du Soldat en vaut vraiment la peine. Mais attention, il est conseillé de réserver au préalable afin d’être certain d’avoir une table.

Après avoir repris des forces, nous avons fait demi-tour en direction du point de départ de notre randonnée, Musersbergli.
Nous avions prévu de redescendre à Jaun en trottinettes (en violet sur la carte), mais l’âge minimum est de 12 ans. Zut, personne ne nous avait prévenu lors de l’achat des billets au départ… mais pas de problème, le personnel est sympa et nous les échange contre un retour en télésiège.

Malgré cet imprévu, nous avons passé une belle journée dans de magnifiques paysages qui nous font rapidement oublier les efforts fournis lors des forts dénivelés.
Nous réitérerons certainement cette sortie dans le futur. Mais qui sait, peut-être ferons-nous le tour complet cette fois-ci ?

Informations complémentaires…

► Infos touristiques et pratiques sur le site Jaun-Gastlosen Bergbahnen
► Informations et réservations pour le Chalet du Soldat

Ecrire un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *