Voyages en solo

Canada – Jour 4 : A travers les Cantons-de-l’Est

En temps normal, pour rejoindre Québec depuis Sorel-Tracy via la Transcanadienne, il faut parcourir un peu plus de 200 kilomètres. Mais comme j’aime bien compliquer un peu les choses, j’ai décidé de faire un “petit” détour à travers les Cantons-de-l’Est, afin d’admirer les prémices de l’été indien.

C’est sous un ciel gris, bas et très chargé que je commence cette quatrième journée québécoise. Au départ de Sorel-Tracy, le thermomètre affiche 9 °C, qui vont être plus ou moins constants durant toute la journée.
Au cours des 480 kilomètres effectués aujourd’hui, se sont alternés des périodes sèches, de très courts passages pluvieux, ainsi que quelques bancs de brouillard. Mais dans l’ensemble, la vue était assez bien dégagée, malgré l’absence totale de soleil.


J’ai effectué le trajet d’une traite, sans aucune halte dans les villes et villages traversés, hormis pour manger un petit quelque chose dans le courant de l’après-midi. Toujours très attentif aux paysages qui défilaient devant moi, je me suis arrêté sur le bord de la route pour prendre quelques photos à chaque fois que l’occasion se présentait.

Mon parcours à travers les Cantons-de-l’Est

En fin de journée, j’ai rejoint la ville de Québec et y ai trouvé un motel assez sympa, dans une zone industrielle à 6 kilomètres du centre-ville. Je ne sais pas encore combien de nuits je vais y rester, cela dépendra des visites à faire dans les environs, ainsi que de la météo de ces prochains jours…

Aucun commentaire

Cliquez ici pour écrire un commentaire

Les voyages à l’heure du COVID-19

Après le Canada en 2018 et l’Islande en 2020, j’ai déjà quelques idées pour de futurs voyages en solo.
Mais l’arrivée du coronavirus change quelque peu la donne et les projets doivent être remodelés.

Mon Road Trip à travers la Nouvelle-Zélande, initialement prévu pour 2021-2022, sera reporté à 2024 si tout va bien…

En attendant, d’autres voyages plus courts et moins éloignés vont peut-être voir le jour pour ces prochaines années.

Mais pour l’heure, il faut attendre de voir comment la situation sanitaire évolue d’ici-là…