mercredi 14 novembre 2018

Canada – Jour 22 : Fin du voyage

1

Ben voilà, mon périple à travers l’est canadien s’est terminé et me voici de retour à la maison. Quelle belle aventure ! Une expérience forte en émotions, qui m’a appris beaucoup de choses. Non seulement sur les endroits visités, mais également sur moi.

Il y a quelques temps, une connaissance me disait : “Tu verras, se retrouver seul dans un pays étranger, c’est parfois stressant, tu auras des moments de doutes et des difficultés à résoudre. Ça ne sera pas toujours simple”.
Sur le moment, j’ai pris ses propos un peu à la légère, en me disant qu’ayant plus ou moins bien planifié mon voyage, je ne voyais pas ce qui pourrait venir me poser des problèmes ou des doutes particuliers.

Eh bien, je dois avouer que j’ai souvent repensé à ces propos durant ces trois dernières semaines. J’étais parti beaucoup trop confiant !
Car des moments de doutes, j’en ai eu. Du stress et des difficultés, également. Mais c’était très bien. Ça m’a obligé à me dépasser, à sortir de ma “zone de confort” et à devoir trouver des solutions ou des alternatives au cas par cas. Ce voyage m’a également appris à prendre les choses comme elles viennent, les unes après les autres, en essayant de ne pas anticiper et se faire du souci pour les évènements futurs.
Un problème après l’autre, c’est ainsi que j’ai dû apprendre à vivre durant mon périple. Pas facile, pour un type qui a tendance à toujours anticiper les problèmes !
Mais n’ayant pas le choix, j’y suis arrivé. Et j’ai même pu constater que cette manière de fonctionner est beaucoup plus simple, diminue l’anxiété et permet une meilleure analyse de la situation. Et rien que pour ça, je me dis que ce voyage a été positif !

Plus de 4’400 kilomètres à travers le Canada

Mais cette expédition m’a permis également de faire de très belles rencontres. Elle a aiguisé ma curiosité. Plus j’avançais dans mon périple, plus j’étais ouvert à la discussion. Parfois, j’allais même jusqu’à passer près d’une heure à converser avec des gens que je ne connaissais pas. Tous les sujets y ont passés : politique, géographie, économie, culture, religion, armée, etc… que ce soit en français, en anglais et même en allemand !

Les canadiens sont des gens très prévenants. Ils aiment que les voyageurs se sentent bien chez eux. Toujours des mots gentils, des sourires et des accueils chaleureux. Ils ont une approche beaucoup plus ouverte et positive que celle que nous avons en Europe. C’est presque choquant au début, mais on a vite fait de s’y habituer.
C’est bien simple, je n’ai pas vu le temps passer. Je n’ai en tout cas pas l’impression d’y être resté trois semaines. Le temps a filé à une vitesse impressionnante !

Un voyage fort, qui restera éternellement dans ma mémoire.
Et ça m’a fait très plaisir de le partager avec vous au quotidien. Avec un peu plus de 500 visites sur la durée de mon périple, vous avez été très nombreux à me suivre et je vous en remercie. Merci également pour vos messages et commentaires très sympathiques, que j’avais plaisir à découvrir régulièrement.

De ce voyage, vont me rester de fantastiques souvenirs : des paysages magnifiques, des gens formidables, des rencontres extraordinaires, et une expérience personnelle très intense.
Et ce n’est pas impossible que d’ici quelques années, je refasse l’expérience dans un autre pays. Mais je n’en dis pas plus pour l’instant… je vais déjà apprécier mes souvenirs canadiens avant de penser à repartir à l’aventure !

Partager l'article

Un commentaire

  1. Pascal VORLET on

    Que de magnifiques photos, de magnifiques commentaires sur ton voyage. Je suis heureux pour toi que tout ce soit bien passé et que tu nous reviennes en entier ! 🙂

    A tout bientôt cher collègue euphonium !

Ecrire un commentaire